cliquez pour lancer la vidéo

Troisième fleur

brasset fleuri

Bâtir à la Morélie

Nouvelle exposition à la Maison du Patrimoine

20190405 182152 resizedLa maison du Patrimoine, lieu culturel d’exposition et d’animation dynamique, au cœur de la ville ancienne, dédié au patrimoine de la ville comme à son histoire, a rouvert  ses portes au public, le 6 avril avec une nouvelle exposition autour du mail Art.

La Maison du Patrimoine met à l’honneur, le Mail Art à travers la collection particulière du mail artiste Jean-Pierre Comes. L’exposition reprend près de 160 œuvres, des lettres décorées venant du monde entier et qui se transforment en véritables œuvres d’art. Les mail artistes qui les ont signées ont pour noms : Philippe Geluck, Sempé, Wolinski, Cabu, Reiser... pour ne citer que ceux-ci. Cette exposition témoigne de la puissance créatrice à travers chaque enveloppe postale qui se transforme par ses dessins, ses collages, ses couleurs, en véritable œuvre d’art.

Histoire et curiosité locale

Au rez-de-chaussée, le visiteur peut découvrir l’histoire de la cité, au travers d’un parcours d’interprétation permettant de remonter les siècles, de la préhistoire jusqu’aux temps modernes et l’exposition d’objets et de vestiges des siècles passés. La mosaïque gallo-romaine de Gaubert, tout comme la cloche mérovingienne de Lavilledieu sont autant de témoignages historiques. Un film permet d’identifier le petit patrimoine du terrassonnais et du Périgord noir. Au 2ème étage, le public peut admirer de magnifiques épis de faitage à retrouver aussi sur les toits de la ville ancienne.

Exposition International Mail Art, du 06 avril au 30 septembre, à la maison du patrimoine, rue du couvent (Face à l'Eglise St Sour) – 24120 Terrasson – Lavilledieu – Tél 05 53 50 80 48
du mercredi au dimanche de 14h à 18h30, entrée libre

Paroles d'ici et maintenant

Je suis né à Terrasson, je suis un Niclard...

Claude Dalmay,
Retraité

DALMAY

Lire la suite

Vidéo à ne pas manquer

Le selfie du moment

L'Oeil de Palo sous les projecteurs


photo prestation 2SXV7Y7O0 300x 1Pour la 4ème année consécutive, la Chambre de métiers et de l’artisanat en Dordogne organisait, conjointement avec le Crédit Agricole Charente Périgord et le service aux Droits des femmes et à l’égalité de la préfecture de Dordogne, le prix Elles M l’artisanat. Parmi les lauréates 2019, Gaëlle Ciliberti, photographe, plus connue à Terrasson sous le nom de son studio « l’œil de Palo » qu’elle a ouvert, sur l‘espace Charles de Gaulle, avec son compagnon Benjamin. La photographe a reçu son trophée dans la catégorie Cheffes d’entreprises artisanales créées de moins de 3 ans.

Ce concours émane d’une réelle volonté de valoriser la place des femmes dans l’artisanat encore trop peu reconnue, puisqu’elles représentent seulement 22.3% (2 723 dirigeantes) des 12 208 chefs d’entreprise artisanale de la Dordogne. Elles sont majoritairement présentes sur les secteurs de soin à la personne (41%) et service (21%) puis de fabrication (17%), d’alimentation (16%) et enfin du bâtiment (5%). Qu’elles soient chefs d’entreprise, conjointes, associées, apprenties... leur travail et leur implication sont rarement récompensés ou mis en avant. C’est avec cet objectif que ce concours a vu le jour.
Gaëlle a la passion du 8ème art, après des études en commerce international, c’est la photographie, en autodidacte, qu’elle a choisie pour profession,  avec beaucoup de travail et une longue expérience. Elle réalise des shooting photos, des reportages de mariages, de défilé de mode, des portraits d’enfants, des photos d’identité...Elle a le coup d'oeil, sait faire passer une émotion, une lumière, capturer un instant magique, un regard... De mai à fin août, elle occupe également l’échoppe L’eau de Vie, rue de la halle, en proposant des photos rétro en habits d’époque.
Les lauréates se sont vues remettre une création originale d’un autre Terrassonnais talentueux, Thibault Lafleuriel, souffleur de verre, qui occupe l’échoppe la Verrerie de Terrasson. Un trophée inspiré du plancton, pour une alliance de la transparence du verre et de la brillance de l’argent.


 

Les selfies