cliquez pour lancer la vidéo

Troisième fleur

brasset fleuri

Construire l'avenir

Chemins de l'espoir

Avec l'Alternance, je construis mon avenir

Bâtir à la Morélie

A l’occasion du 74ème anniversaire de la capitulation allemande du 8 mai 1945

les armees alliees paraphent la capitulation de l allemagne

Nous entretenons une mémoire où les valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité sont les buts ultimes des sacrifices les plus grands et les plus nobles. Les Françaises et les Français se sont toujours dressés contre la folie humaine incarnée par quelques dictateurs.

Non seulement celle de leur Nation, mais aussi celles de tous les peuples du monde. Ce 8 mai 1945, la France est présente avec ses alliés pour la signature de la capitulation de l’Allemagne nazie. Cette présence est le résultat de la vision, de la grandeur et de l’ardeur solitaire d’un homme : Charles de Gaulle. Cette présence efface le déshonneur d’une minorité de femmes et d’hommes qui avaient suivi un Maréchal qui n’était déjà plus la France.

Sans le Conseil National de la Résistance réuni autour du Général de Gaulle, soudant toutes les énergies vitales, créatrices, combattantes, militaires ou civiles, la France disparaissait sous ses propres ruines, entraînée par un régime corrompu, collaborationniste qui était celui de Vichy.

Ce 8 Mai 1945, la France est dans le camp des vainqueurs

Elle siègera au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies, tout comme elle aura une zone d’occupation en Allemagne. Cette date nous ouvre aussi des temps nouveaux : la course aux armements nucléaires, la décolonisation, les Trente glorieuses, la guerre froide et une période d’intenses innovations.Mais ce sont aussi, sous l’impulsion de Charles de Gaulle et Jean Monnet, les premiers pas incertains de la construction européenne. Si nous nous retrouvons dans les valeurs républicaines, que sont la Liberté, l’Egalité, la Fraternité, la démocratie, il faut y ajouter les valeurs patriotiques, comme l’héroïsme, le sacrifice, l’engagement, l’indépendance nationale, le devoir d’obéissance et le devoir de désobéissance parfois, la défense de la paix.

Il y a plus de dix ans, a été remis un rapport sur la modernisation des commémorations publiques qui se multiplient. C’est vrai que toutes ces dates, ces faits d’armes et de paix perdent de leur sens premier au fil des ans. Il faut leur donner un second souffle. Les jeunes générations, tout comme les plus anciennes, doivent se fondre dans un socle commun. Ces valeurs sont complémentaires, même si toutes ne reçoivent pas le même écho.

Les commémorations nationales méritent mieux qu’un intérêt passager

Une commémoration comme celle d’aujourd’hui n’a de sens que par les leçons qu’elle nous apporte et qui nous permettent cette construction européenne, seul rempart aux guerres et génocides toujours embusqués.

Les commémorations nationales méritent mieux qu’un intérêt passager.

Elles ne reflètent pas seulement notre passé. Elles doivent faire l’objet d’une attention constante et d’une modernisation continue.

Elles_affectent notre culture, notre mémoire collective, en un mot notre avenir.

Alors que notre pays traverse une crise sans précédent, que les intérêts particuliers divisent notre Nation, je crois au sursaut de cette France éternelle qui a traversé les épreuves avec ses larmes et son sang, sans jamais renier ses traditions universelles.

Aujourd’hui, les souffles de l’intolérance, de l’antisémitisme, la violence envers telle ou telle communauté, rampent et prétendent saper les fondements de notre Nation.

C’est justement, et fort à propos, que cette commémoration du 8 mai 1945 doit nous rassembler et nous ramener à l’Esprit de Résistance.

La violence, la haine, le sectarisme ne résolvent jamais rien.

Mesdames, Messieurs, souvenez-vous que la violence, la haine, le sectarisme ne résolvent jamais rien. Au contraire, c’est le malheur qui nous frappe.

Seuls, la tolérance, la considération, le respect des autres, permettent un trait d’union entre les hommes pour qu’ils s’entraident au lieu de se combattre.

La fraternité ne doit pas être, pour nous tous, un vain mot.

Davantage même qu’un mot ; ce sont des actes dont nous avons besoin. De La Marseillaise au Chant des Partisans, l’Histoire est en perpétuel mouvement et éprouve nos convictions.

« L’intelligence, c’est la faculté de s’adapter au changement. »

Que la Communauté Européenne soit pour nous tous, l’occasion de vivre en paix dans une Europe où règne la sécurité mais où les nécessaires adaptations créent parfois des dissensions que nous devons surmonter.

Et, je conclurai par cette citation de l’astro-physicien et écrivain Stephen Hawking (OKIN) :

- « L’intelligence, c’est la faculté de s’adapter au changement. »

Vive Terrasson-La Villedieu !

Vive la République !

Vive la France !

Paroles d'ici et maintenant

Je suis né à Terrasson, je suis un Niclard...

Claude Dalmay,
Retraité

DALMAY

Lire la suite

Vidéo à ne pas manquer

Le selfie du moment

Jean-Marc Lorblanché et Georges Godinho : Terrasson a sa salle de fitness

gigafit

Depuis quelques mois Terrasson dispose de sa salle de remise en forme, dans la zone du Coutal. C’est le projet porté par Jean-Marc Lorblanché et Georges Godihnho qui rassemble déjà 430 adhérents. Il y a quelques jours, ils ont inauguré cet espace sportif, ultra moderne qu’ils étaient fiers de faire visiter au Maire, Pierre Delmon.
Sur 613 m2, 300 m2 sont consacrés au fitness, avec du matériel d’entraînement haut de gamme, 100 m2 à des cours collectifs, et 35 m2 à une salle de bike. Vestiaires, douches, sauna et jacuzzi complètent l’ensemble. Pierre Delmon a rappelé la genèse du projet depuis sa première rencontre avec les deux jeunes chefs d’entreprise, c’était en avril 2017, jusqu’à la concrétisation de leur projet. « Je vous félicite pour votre envie d’entreprendre et pour la nouvelle offre en matière de sport que vous proposez aux Terrassonnais, qui vient en complément du tissu sportif local et des équipements municipaux existants. Nous sommes ravis de cette installation. Je vous souhaite le meilleur pour votre entreprise. » a souligné Pierre Delmon qui était accompagné de plusieurs de ses adjoints. Différents types abonnements sont proposés pour faire du sport, selon son rythme et ses envies.

Photo : Alain Rassat

Les selfies